. Pack up your life #1

Il n’y a pas si longtemps, je vous parlais de la difficulté de faire le bilan de toute une année. Essayer de rassembler tout ce qui a compté lors de ces 366 jours et n’en choisir que les meilleurs morceaux, ou tout du moins les plus importants.

Le meilleur moyen que j’ai trouvé est de vous les faire partager. Pas tous, bien sûr. Juste quelques bribes. Ce qui est déjà doublement positif pour moi, vu que d’un coté je me force à le faire et de l’autre je peux toujours les retrouver ici. Si besoin est.

Cette fois je vais m’attarder sur les photos que j’ai prises cette année. Parce que j’aime ça, shooter, mais que j’y consacre jamais autant de temps que je voudrais. Et même si j’ai dépassé depuis longtemps les premiers milliers de photos, j’ai pas grand chose à récupérer. Faut dire aussi que 80% de ce que je shoot concerne mes amis ou ma famille, ce qui se résume souvent à du portrait et du plan d’ensemble agrémenté de quelques jolies grimaces prises sur le vif. Soyons franc, ce sera peut-être fun à ressortir dans 10 ans, autour d’une table mais pas maintenant, pas ici.

Les plus optimistes d’entre vous penseront certainement que si le choix est moins grand, il est d’autant plus facile à faire. Admettons.

Je me suis donc efforcé de concilier les clichés que je considère comme les plus réussis avec ceux qui tiennent plus du domaine de l’histoire. Parfois, quand je suis chanceux, ils mélangent même les deux à la fois.

A défaut de vous raconter les histoires qui y sont attachées, je vous laisse seuls juges de la qualité.

Enjoy !

DSC_0588_DSC1065_DSC1035_DSC0005_DSC1031_DSC0504automne-3_DSC1030

Creative Commons LicenseThis work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.

♪ This is about a song #8

J’aurais pu choisir à peu près n’importe quel morceau.

Aussi loin que je m’en souvienne, c’est suite à leur album Underclass Hero que je me suis construit musicalement. Ce qu’il y avant, j’ai du mal à m’en souvenir. Dans les bribes qu’il me reste je crois apercevoir du The servant, du Green day, du Avril lavigne et surement du Plain White t’s. En gros, la plupart des trucs un peu « rock » qui passaient à la radio.
Et quand j’y repense, ça date pas tellement que ça..

Je crois que c’est sur cet album que j’ai ouvert les yeux. Que j’ai découvert la terrible vérité : il existait de très bons groupes par delà les frontières de notre chère France mais ils ne nous parvenait que très rarement. Et encore aujourd’hui, entendre Blink sur Virgin radio c’est rare. Pour pas dire miraculeux.
Suite à ça, j’ai commencé à me pencher plus sérieusement sur ce qu’il se faisait ailleurs. Sur ces très bons groupes américains dont on entend jamais parler. Ou à la limite sur MTV.

J’ai choisis celui que je qualifierai le plus comme mon « titre préféré » à l’époque. De peu, parce que l’album a si souvent tourné en boucle que j’ai une certaine affection pour chacun. Mais je commençais souvent mes écoutes par celui-là. Puis, je me laissais emporter.

D’ailleurs, ça aurait vraiment pu être n’importe lequel de leurs morceaux, y compris ceux des autres albums, mais il fallait faire un choix. Bien sûr, j’aurais pu prendre le plus simple : celui de vous balancer la discographie du groupe (mais je suppose que ça se trouve pas sur youtube ..) ou celui de lancer une lecture aléatoire et d’en choisir un au hasard de mon humeur. Sauf que ça n’aurait pas été très objectif.

Certains diront que c’est impossible d’être objectif lorsqu’il s’agit de musique. Je préfère penser que lorsque les émotions s’en mêlent c’est le seul choix que l’on a.

Au final, ça aurait pu être n’importe lequel, mais c’est celui là.

Sum 41 – Speak of the Devil :

♪ This is about a song #6

J’ai envie de partir en weekend sur du The Fray. Pourquoi ce groupe et pas un autre ? Très franchement, j’en sais rien. Surement parce que leur musique me rappelle une bonne époque, déjà révolue.

Problème, j’arrive pas vraiment à départager laquelle je préfère – et on ne m’est pas d’une grande aide, hum hum .. – alors histoire d’être sûr je ne vois plus qu’une seule solution. Confronter chaque titres jusque dans leur partition.
Armé de deux trois partitions trouvés sur le net, d’une guitare et de leurs albums, me voilà bien parti pour trouver une réponse.

Et je crois bien avoir trouvé alors je vais pas faire durer le suspens plus longtemps.

Bon weekend !

The Fray – Over My Head (Cable car) :

Et en bonus, une petite reprise d’un des titres de Kanye west.

♪ This is about a song #5

Jeudi. 23h04.

J’ai donc un peu moins d’une heure pour trouver une chanson et écrire un truc. Un problème n’arrivant jamais seul, je n’ai aucune idée, aucune piste, nada, que pouic. Bon..

Il me reste donc une seule chose à faire : faire marcher ma mémoire auditive. Bha oui, on parle bien de mémoire musculaires, de réflexes conservés même trois ans après (le meilleur exemple étant le vélo, ça s’oublie jamais parait-il), alors pourquoi pas hein. Sur le coup, je décide donc de faire confiance à mon cerveau.
Ipod en mode aléatoire, musique à fond de telle sorte que je l’entende de partout et tout le temps; C’est parti pour un tri rapide en mode automatique.

Et même si je dois avouer que, parmi les quelques 2750 morceaux – dont j’ai du à peine écouter 0,1% -, je n’ai pas trouvé la perle rare, au moins, j’ai eu des idées. Une idée. Et c’est parce que chaque titre, chaque album, chaque groupe que j’ai entendu m’a fait remonter à l’époque où je l’écoutais en boucle que j’ai choisi ce morceau là. Bizarrement, je crois que je n’aurais pas pu trouver mieux.

23h34. Pari tenu.

Bon weekend !

Fall Out Boy – Thnks fr th Mmrs :