. Time to use your watch

Chose promise, chose due. C’est donc sans surprise que je vous reparle de montres en ce 14 Juillet (sans aucun rapport donc). Et vu que je vais pas répéter ce que j’ai dis la dernière fois, je vous invite à relire l’article si vous l’avez raté. Fidèles lecteurs, vous pouvez d’or et déjà passer à la suite !

Cette fois ci encore, je m’intéresserai à des montres dont la technologie l’emporte sur le design. La prochaine fois, j’essaierai de faire le contraire.

Du coup, je vais rester dans la lignée de la montre-concept iWatch et vous parler non pas de une, ni de deux ou de quatre mais bien de trois montres ! Eh oui, je suis comme ça moi, je suis un fou.

D’ailleurs on commence direct avec une montre qui vient de passer de concept à réalité puisqu’elle à été officiellement commercialisée. C’est la I’m Watch (oui, je sais, ça sonne beaucoup comme iWtach mais que voulez vous …).

Cette montre pensée pour fonctionner en accord avec les smartphones Android et IOS se veut comme un relai entre vous et le sus-nommé smartphone. Vous le connectez à la I’m watch et vous l’oubliez au fond de votre poche.

Parmi les caractéristiques, la plus remarquable semble être le systeme d’exploitation Android qui a été revu et corrigé pour convenir à l’appareil : le I’m droid. Sinon I’m watch s’offre 4 Go de mémoire ainsi que de 128 Mo de Ram.
L’écran tactile sera de 240 X 240 et la montre possédera un accéléromètre, un magnétomètre, une sortie mini jack pour brancher des écouteurs ou un kit main libre, un microphone ainsi qu’un haut-parleur. En somme, un petit concentré de technologie.

Niveau fonctionnalités, outre la possibilité de passer des appels et de lire l’heure, on peut noter l’intégration native de Twitter et de Facebook, la possibilité de lire ses mails et ses sms, de regarder ses photos, de voir les prévisions météo, les news et tutti quanti d’autres applications.

En gros, celles de votre smartphone se déplace dans votre montre. Maintenant, à vous de voir si ça vaut bien les 300€ que ça coûte !

Sinon, dans le genre plus modeste, il y a la Pebble Watch. Cette montre était un projet sur Kickstarter, un site qui met en avant des produits et qui propose aux utilisateurs de les financer. Le site se base sur le principe du tout ou rien, c’est à dire que les utilisateurs font des promesses de dons et l’argent n’est prélevé que lorsque le projet atteint le seuil nécessaire dans les temps impartis.
Pour vous donner une idée, la Pebble devait récolter $100 000 pour être commercialisée, elle en a finalement reçu $750 000. Pas mal !

Bon pour ce qui est des caractéristiques, je vous l’ai dit elle est plus modeste, donc pas de tactile, juste un écran LCD avec 4 boutons physiques sur le côté.

Enfin, une fois connecté à votre smartphone ( Android/IOS ) vous pourrez installer un grand nombres d’applications tel que différents design d’horloge (Pour ce qui est censé être une montre à la base c’est pas mal de pouvoir choisir l’apparence de l’horloge), lire vos mails, vos notifications sur les réseaux sociaux, etc …

Notons quand même que les créateurs fournissent un kit de développement à la communauté pour qu’elle puisse créer pléthore d’applications.

Cette montre intelligente vous coûtera $150 soit environ 120€

Enfin, sachez que dans le même genre il existe la Meta Watch, qui est vendue à $200 et qui regroupe plus ou moins les mêmes choses.

Pour plus d’infos, n’hésitez pas aller faire un tour sur les sites officiels des créateurs.

Je finirai donc sur cette phrase : faites votre choix !

Ou pas, en fait. Je m’en tape.

See you soon !

Publicités

. What if ?

Je ne porte jamais de montres. A tel point que lorsque j’en ai besoin pour un examen, soit je les trouve pas, soit elles n’ont plus de piles, soit je ne pense même pas à en prendre une. Le pire étant que ce n’est pas que je n’aime pas ça mais, qu’en bon flemmard qui se respecte, ça me saoule de devoir l’enlever avant de me coucher et la remettre avant de partir le lendemain. Alors j’en met pas, problème réglé.

Et pourtant, j’aime bien regarder ce qui se fait en la matière. Pas spécialement les belles montres qu’on trouve en bijouterie à des prix exorbitants avec de magnifiques cadrans et de très beaux bracelets en cuir. Plutôt celles qui sortent de l’ordinaire et qui n’ont pas que pour seule fonction de donner l’heure.

Celles qu’on appelle – surement à tort – des montres geek.

Dans un monde où tout à tendance à rétrécir (ce qui n’est peut être plus nécessairement vrai vu que certains smartphones ne tiennent plus dans une main) et à être multifonction, je ne vois pas pourquoi les montres n’auraient pas leur lots d’innovations. D’ailleurs, certains pensent comme moi vu que l’on peut trouver facilement tout un tas de concepts avec de nouvelles façons d’afficher l’heure, de nouvelles fonctionnalités et un tas d’autres idées. Le tout amenant les gens à reconsidérer la façon dont ils interagissent avec leurs montres au quotidien. En même temps, c’est aussi à ça que servent les nouvelles technologies.

Et après l’explosion considérable des smartphones, qui ne devraient pas tarder à remplacer les ordinateurs, pourquoi pas celle des montres ?

Je vais donc vous parler d’un de ces concepts, celui qui selon moi regroupe un peu tout ce que j’ai dis plus haut. Il s’agit de l’iWatch2, petite sœur de l’iWatch première du nom. Toutes deux imaginées par l’ADR Studio qui, au passage, ont vraiment des idées de fou !

Le créateur est parti du principe de l’uchronie, un mot barbare qui désigne le principe bien connu du What if ? . Il s’est en fait amusé à imaginer une montre créée par Apple. Et le résultat laisse plutôt rêveur.

Je suis conscient que l’esthétisme du bracelet ne ravira pas tout le monde mais mis à part ça c’est un véritable bijou de fonctionnalités. Et puis, il existe plusieurs coloris.

Disposant d’une mémoire de 32Go, cette montre sera dotée d’une connexion Wi-fi ainsi que de la possibilité de la relier aux produits Apple, notamment à votre Iphone, ce qui permettra de passer et recevoir des appels via votre montre. D’ailleurs, la présence d’une caméra frontale laisse entrevoir la possibilité d’utiliser Facetime.
L’écran LCD sera multi-touch et l’affichage reprendra celui de IOS. Pas de quoi nous dépayser. Enfin, il sera possible de regarder la météo, de suivre ses flux RSS, de visionner ses photos et même de les projeter grâce à un petit projecteur placé sur la tranche du cadran.

iWatch-2-projector

Reste à voir si le projet prendra vie un jour et si Apple donnera l’autorisation d’utiliser son nom. En tout cas, on peut espérer un bel avenir pour ce nouveau type de montres.

Rassurez vous, j’en ai encore quelques unes à vous présenter. Elles sont peut être un peu moins high-tech mais surement plus proches d’êtres commercialisées.

Mais ça, c’est pas pour maintenant !

. A new way to see

Google, géant de l’informatique bien connu pour son moteur de recherche et ses applications online, travaille actuellement sur un projet bien plus compliqué. Il s’agit du projet Google glass.

Ce concept se présente sous la forme d’une paire de lunette intelligente et est censé repenser notre façon d’interagir avec le monde par le biais de la réalité augmentée.

Cette paire de lunette intelligente intègre un écran virtuel, une caméra et une connexion à internet. Bien entendu, elle regroupe toutes les fonctionnalités présentes au sein des produits Google (Google maps, Google+, Gmail, etc …).

Le projet propose en plus la capacité de pouvoir passer des appels et envoyer des messages sans même avoir à sortir son smartphone. Clou du spectacle, Le tout est contrôlable à la voix.

Mais comme une vidéo vaut toujours mieux que de grands discours, je vous laisse apprécier la vidéo faite par Google.

Il faut tout de même garder à l’esprit que ce n’est qu’un projet et que la majorité des fonctionnalités présentées – surtout celles liées à la réalité augmentée – nécessiteront quelques années avant d’être mis en œuvre.

Néanmoins, cette annonce a particulièrement affolé la toile et devant l’énorme succès du projet, le PDG de Google à déclaré vouloir commercialiser d’ici 2013 une version light de ces lunettes focalisé sur la photographie avec géolocalisation.

Toutefois, il n’y a aucune confirmations officielles pour l’instant. On a plus qu’a prendre son mal en patience !