E3 2014 – Avant-propos

Alors que le souvenir de l’E3 2013 commence déjà à se faire lointain, personne n’a encore tout à fait oublié la guerre qui s’est déroulée sur la grande scène du Convention Center, devant un parterre de journalistes et de caméras débarqués du monde entier.

e3-2013-2

Sony, (auto)proclamé grand vainqueur de cette édition aura profité de l’absence physique de Nintendo et de l’imbroglio médiatique autour de la nouvelle console de Microsoft pour porter un coup fatal à son seul réel adversaire lors d’une conférence somme toute moyenne mais qui aura le mérite d’avoir marqué les esprits.

Pas de surprises exceptionnelles, donc. Que ce soit du coté des constructeurs et de leurs nouvelles machines, ou des éditeurs et de leurs nouvelles IP. Tout juste une bataille marketing, sur fond de nouvelles technologies et d’accessoires embarqués, qui aura finalement consacré le moins mauvais de tous.

Depuis, l’ancienne génération de consoles a cédée place à la nouvelle, mais les répercussions de cet E3 2013 ont-elles été telles que prévues ? Si Sony a effectivement fait un bien meilleur lancement que Microsoft, bien malin serait celui capable d’en déduire la cause. La firme américaine a continué quelques temps sur un chemin semé d’embûches, en revenant petit à petit sur chacun des points censés révolutionner nos usages d’une console, et allant même jusqu’à cédé sur ce que l’on pensait immuable : le Kinect 2.0. Sony s’est finalement contenté de garder le cap, et ça lui a réussi.

Mais force est de constater que cette domination n’est pas aussi franche que tout un chacun se l’imaginait il y a de ça un an. La faute à des machines qui se ressemble maintenant traits pour traits, à quelques exceptions près, mais surtout à un catalogue de jeux pour le moins famélique. Peu importe de quel coté on regarde, les exclusivités susceptibles de faire pencher la balance en faveur de l’une plutôt que de l’autre se font rares. Déjà pas très nombreuses, les jeux mis en avant lors de l’E3 2013 se retrouvent être tout juste acceptables, quand il ne sont pas carrément médiocres (wink wink Knack), et il devient difficile de craquer pour autre chose qu’une baffe graphique.

Et puis à coté on a les éditeurs tiers, les Ubisofts, les Electronic Arts, qui essaient d’arracher leur part du gâteau en proposant leurs licences sur tous les supports. Et si le cas Watch dogs aura refroidi les idées de certains, nul doute que les Fifa, Call Of et consorts continueront de se vendre par palettes de douze milles.
Reste encore Nintendo, qui peine à asseoir sa Wii U et qui est maintenant boudé par à peu près tous les éditeurs mais qui reste ferme et qui garde espoir dans ses licences. Après tout, il n’y a plus que Nintendo qui sait faire du Nintendo ET dont la qualité est invariablement au rendez-vous. Suffirait plus qu’il se décide à passer la seconde, comme ils l’ont fait avec leur console portable et on pourrait voir un retour inespéré du vilain petit canard de l’industrie.

e3-2014

Alors que peut on espérer cette année ?

S’il y a un point sur lequel Sony et Microsoft vont indéniablement devoir se battre, c’est les exclusivités. De nouvelles licences seraient pas mal, même si des valeurs sûres comme l’Uncharted 4 sur lequel bosse Naugthy dog ou encore un Halo 5 feront tout à fait l’affaire. Sony devrait aussi profiter des indés très présents sur sa console et qui l’aideront sinon à remplir le catalogue, au moins à occuper les joueurs entres deux jeux. Du coté des éditeurs tiers on s’attend surtout à d’énième itérations de leurs licences annuelles, pour ne pas les nommer, et à enfin en voir un peu plus des licences teasées l’an dernier. Quand à Nintendo, hormis Super Smash Bros, on est quasiment certain de voir le nouveau Zelda 3D, des images de Bayonetta 2 et de Project X. Les plus optimistes espèrent le retour d’une licence phare comme Metroid ou Starfox mais on connait la musique.

Pour ce qui est des consoles portables, Sony devrait continuer à alimenter sa Vita avec des jeux indés sortis sur Steam depuis 6 mois, bien qu’elle écopera d’Hotline Miami 2 et de The Binding of Isaac : Rebirth dès leurs sorties. Nul doute que la 3DS de Nintendo devrait continuer sur sa lancée sans trop de mal, d’autant plus qu’un remake Pokemon est dans les tuyaux et qu’il se murmure que Marjora’s mask puisse faire son apparition.

Enfin, on devrait commencer à voir à l’oeuvre quelques nouvelles technologies, avec un Sony désormais engagé sur la route de la réalité virtuelle avec son project Morpheus et un Nintendo qui prévoit d’utiliser sa technologie NFC.

Rien de vraiment surprenant, donc. Reste à savoir si les stigmates de ces 365 derniers jours ont étés effacés, les coups de bluff oubliés, et le score remis à zéro. En espérant voir une bataille acharnée de chaque coté, et deux trois surprises en fin de show.

Bref, réponse imminente.


Pour rappel :

Publicités

. This is about games #2.1

Au sortir de la conférence de Microsoft, je me suis dit que même si ça n’avait pas été aussi ouf que ce que j’aurais pu espérer d’un lancement de console, finalement, ça avait été plutôt efficace. Les joueurs attendais du contenu et on peut dire qu’ils ont été servis. Une heure est demi d’annonces pour leur plus grand bonheur, avec ce qu’il fallait d’exclu pour faire pencher la balance chez les habitués de la marque et finalement peu de bullshit sur les détails et autres fonctionnalités de média center incorporés à la machine.

Alors, oui, objectivement, on peut dire que Microsoft a fait son boulot. D’après les tweets que j’ai vu passer sur le sujet, on peut même aller jusqu’à dire que le géant américain à fait là l’une de ses meilleurs présentations jusqu’à présent.

Oui, mais..

xbone

500€, sans la vaseline. Merci Microsoft..

..si leur speech n’a pas suffisamment marqué les esprits c’est bien parce qu’il y avait une ombre au tableau. Et cette ombre, c’est le Big Brother qui est gentillement livré avec la Xbox One. Et pour le même prix en plus. Ça va, ils sont sympas ! Ou alors est ce là les 100€ de différence avec la console de Sony ? Je trolle à peine.

Pourtant, ils avaient eu la bonne idée de cette E3 en terme de communication : tout miser sur le contenu. C’est pour ça qu’ils avaient pris le risque de se débarrasser en amont de toutes les formalités du type montrer le design de la console ou faire le catalogue des fonctionnalités liées à Kinect. Certes c’était ultra chiant et ultra pas intéréssant, au moins ça parlait suffisamment aux intéressés (aka les actionnaires et la presse généralisée) pour pouvoir se tourner pleinement vers les joueurs à l’E3.

En fait, le plus gênant c’est surtout que Microsoft à chié son lancement à cause d’un problème de communication. Balancer deux semaines avant des trucs comme « Ah au fait, si vous connectez pas votre Xbox à internet toutes les 24H vous pourrez plus jouer, lol. Et aussi Kinect vous surveillera en permanence et vous pourrez pas le désactiver, mdr. Puis pensez même plus à revendre vos jeux, xptdr. Mais sinon on vous aime, achetez nous ❤ « , j’appelle pas ça être un génie.

Du coup Microsoft avait un joli capital sympathie avant même de monter sur scène. Joli.

Heureusement la conférence était plutôt correcte et fut l’occasion d’entendre parler de certains trucs sympas/intriguants/àsurveiller.

halo

« Là, je le sens mal .. »

Bizarrement, quand je pense Xbox, je pense obligatoirement Halo. Même si on sait finalement peu de choses sur ce nouvel opus, mis à part que le titre semble indiquer un reboot de la série. Vous me direz, c’est pas le trailer sorti pour l’occasion qui nous a aidé à y voir plus clair. On y aperçoit seulement le Commander faire face à un robot géant qui sort du sol, visiblement au milieu d’un désert. Bon, faut croire que Microsoft pense que c’est suffisant pour les fans de la licence.

ryse son of rome

Toi aussi, finit un jeu en utilisant qu’un seul bouton !

Ryse : Son of Rome est l’un des jeux qui aura fait couler le plus d’encre numérique. Nouveauté prenant place pendant la période romaine, ils semble être très beau graphiquement mais incroyablement creux au niveau du gameplay. C’est simple, la vidéo qui nous a été offerte était juste un florilège de QTE (Quick Time Event). C’est con, parce qu’il y a l’air d’avoir de bonnes idées derrières (gestion des troupes, formation de bataillons, assaults et sièges d’une ville, etc.). Mais très franchement si le jeu consiste à appuyer sur X, Y ou B toutes les 20 secondes moi je dis « neeeeeext » !

titanfall

L’homme versus la machine ?

Titanfall est peut être ce qui m’aura le plus surpris lors de cette conférence. Mélange entre le genre FPS et un univers futuriste, le jeu permet apparemment de manier aussi facilement les fusils d’assaut que les gros méchas tout droits sortis de l’imaginaire collectif. Honnêtement, ça a l’air bien foutu et assez fun. Les mécaniques de jeu semblent en accord avec le reste, on pourra par exemple s’éjecter d’un robot sur le point d’exploser pour atterrir sur celui de l’ennemi ou bien se déplacer grâce à des sortes de jet-pack. Moi je dis pourquoi pas. Et bonne nouvelle, c’est pas une exclu Xbone. Ça sortira aussi sur Pc.

forzabattlefield

Qui dit nouvelle génération de console, dit forcément vitrine technologique – la nouvelle Xbox n’y coupe pas – mais si le bond en avant est cette fois moins évident que lors du passage en HD, on remarque quand même qu’elle gère bien mieux certaines choses, à commencer par les lumières. Je ne sais pas si ce seront de bons jeux, ou de fidèles représentants de leur licence mais ce dont on peut être sûr, c’est que Forza 5 et Battlefield 4 vont nous en mettre plein la rétine !

CG or not CG ? faites vos jeux.

CG or not CG ? faites vos jeux.

Et la palme du jeu chelou auquel on a rien compris revient à Quantum Break. Créé par les personnes à l’origine de Max Payne et Alan Wake, il s’agit d’un jeu d’action qui misera sur la narration, notamment grâce à un système cross-média avec une série télévisée. Difficile de dire si ce que l’on a vu tournait réellement sur Xbox mais ça claquait visuellement. Notons au passage que l’un des personnages semble pouvoir arrêter le temps. A voir si le gameplay en tire parti !

. Feel the power – part 1

Le plus grand salon dédié au jeux-vidéo se déroule en ce moment même à Los Angeles. Il s’agit bien entendu de l’Electronic Entertainment Expo, plus connu sous le nom d’E3. Réelle prise de pouls de l’industrie du jeu-vidéo, les conférences données par les constructeurs et les éditeurs sont attendues par tous.

Annonce de nouvelles licences, suites phares de séries déjà bien installées dans le paysage vidéo-ludique, teasers de jeux en préparation, phases de gameplay alléchantes, nouvelles fonctionnalités et présentations de nouvelles consoles. L’E3, c’est noël avant noël.

Faisons un retour sur les grandes annonces de ce salon.


La conférence de Microsoft sera la première à avoir eu lieu.

Entrée en matière plutôt intéressante pour les possesseurs d’Xbox 360, c’est HALO 4 qui sera mis en avant dès le début avec un gros trailer puis une phase de gameplay dans la jungle.

Puis c’est un titre non-attendu qui se dévoilera à nous, Splinter cell Blacklist, sixième opus de la licence. La phase de gameplay à la frontière Iran/Irak présentera des fonctionnalités vocales liés à Kinect .

Le très attendu Tomb Raider pointera le bout de son nez vers le milieu de la conférence avec une longue phase de gameplay où l’on peut voir notre belle Lara Croft lutter pour sa survie. Un DLC sortira en avant-première sur 360 avant d’être disponible sur tous les supports.

Finalement, la conférence prendra fin avec une longue phase de gameplay du prochain Call of Duty baptisé Black Ops 2 où l’on pourra voir la possibilité de faire des choix durant les missions.

Malgré quelques annonces intéressantes, Microsoft s’est plutôt étalé sur des fonctionnalités liées à Kinect et sur l’amélioration de leurs services. On attends l’année prochaine avec peut-être l’annonce d’une nouvelle console.


C’est ensuite Electronic Arts qui enchainera.

Malgré une conférence assez rythmé, je ne retiendrai que trois annonces.

La première concernant Dead Space 3, très attendu par les joueurs. On aura droit à une vidéo puis à une phase de gameplay du mode coopération. Voilà de quoi contenter les fans.

La seconde concerne la présentation de Medal of Honor Warfighter. Le jeu utilisant le moteur graphique de Battlefield 3 s’annonce comme un gros concurrent de la licence Call of Duty. Il s’est illustré lors d’une vidéo de gameplay très impressionnante !

Enfin la dernière grosse annonce concerne la licence Crysis qui accouche d’un troisième volet qui se veut comme un retour au source. L’action aura lieu dans un New-York enfermé dans un dôme et complètement envahit par la jungle. Le joueur pourra profiter d’une nouvelle arme : l’arc.

Et vous, qu’avez vous pensez de ces deux premières conférences ?