E3 2014 – Avant-propos

Alors que le souvenir de l’E3 2013 commence déjà à se faire lointain, personne n’a encore tout à fait oublié la guerre qui s’est déroulée sur la grande scène du Convention Center, devant un parterre de journalistes et de caméras débarqués du monde entier.

e3-2013-2

Sony, (auto)proclamé grand vainqueur de cette édition aura profité de l’absence physique de Nintendo et de l’imbroglio médiatique autour de la nouvelle console de Microsoft pour porter un coup fatal à son seul réel adversaire lors d’une conférence somme toute moyenne mais qui aura le mérite d’avoir marqué les esprits.

Pas de surprises exceptionnelles, donc. Que ce soit du coté des constructeurs et de leurs nouvelles machines, ou des éditeurs et de leurs nouvelles IP. Tout juste une bataille marketing, sur fond de nouvelles technologies et d’accessoires embarqués, qui aura finalement consacré le moins mauvais de tous.

Depuis, l’ancienne génération de consoles a cédée place à la nouvelle, mais les répercussions de cet E3 2013 ont-elles été telles que prévues ? Si Sony a effectivement fait un bien meilleur lancement que Microsoft, bien malin serait celui capable d’en déduire la cause. La firme américaine a continué quelques temps sur un chemin semé d’embûches, en revenant petit à petit sur chacun des points censés révolutionner nos usages d’une console, et allant même jusqu’à cédé sur ce que l’on pensait immuable : le Kinect 2.0. Sony s’est finalement contenté de garder le cap, et ça lui a réussi.

Mais force est de constater que cette domination n’est pas aussi franche que tout un chacun se l’imaginait il y a de ça un an. La faute à des machines qui se ressemble maintenant traits pour traits, à quelques exceptions près, mais surtout à un catalogue de jeux pour le moins famélique. Peu importe de quel coté on regarde, les exclusivités susceptibles de faire pencher la balance en faveur de l’une plutôt que de l’autre se font rares. Déjà pas très nombreuses, les jeux mis en avant lors de l’E3 2013 se retrouvent être tout juste acceptables, quand il ne sont pas carrément médiocres (wink wink Knack), et il devient difficile de craquer pour autre chose qu’une baffe graphique.

Et puis à coté on a les éditeurs tiers, les Ubisofts, les Electronic Arts, qui essaient d’arracher leur part du gâteau en proposant leurs licences sur tous les supports. Et si le cas Watch dogs aura refroidi les idées de certains, nul doute que les Fifa, Call Of et consorts continueront de se vendre par palettes de douze milles.
Reste encore Nintendo, qui peine à asseoir sa Wii U et qui est maintenant boudé par à peu près tous les éditeurs mais qui reste ferme et qui garde espoir dans ses licences. Après tout, il n’y a plus que Nintendo qui sait faire du Nintendo ET dont la qualité est invariablement au rendez-vous. Suffirait plus qu’il se décide à passer la seconde, comme ils l’ont fait avec leur console portable et on pourrait voir un retour inespéré du vilain petit canard de l’industrie.

e3-2014

Alors que peut on espérer cette année ?

S’il y a un point sur lequel Sony et Microsoft vont indéniablement devoir se battre, c’est les exclusivités. De nouvelles licences seraient pas mal, même si des valeurs sûres comme l’Uncharted 4 sur lequel bosse Naugthy dog ou encore un Halo 5 feront tout à fait l’affaire. Sony devrait aussi profiter des indés très présents sur sa console et qui l’aideront sinon à remplir le catalogue, au moins à occuper les joueurs entres deux jeux. Du coté des éditeurs tiers on s’attend surtout à d’énième itérations de leurs licences annuelles, pour ne pas les nommer, et à enfin en voir un peu plus des licences teasées l’an dernier. Quand à Nintendo, hormis Super Smash Bros, on est quasiment certain de voir le nouveau Zelda 3D, des images de Bayonetta 2 et de Project X. Les plus optimistes espèrent le retour d’une licence phare comme Metroid ou Starfox mais on connait la musique.

Pour ce qui est des consoles portables, Sony devrait continuer à alimenter sa Vita avec des jeux indés sortis sur Steam depuis 6 mois, bien qu’elle écopera d’Hotline Miami 2 et de The Binding of Isaac : Rebirth dès leurs sorties. Nul doute que la 3DS de Nintendo devrait continuer sur sa lancée sans trop de mal, d’autant plus qu’un remake Pokemon est dans les tuyaux et qu’il se murmure que Marjora’s mask puisse faire son apparition.

Enfin, on devrait commencer à voir à l’oeuvre quelques nouvelles technologies, avec un Sony désormais engagé sur la route de la réalité virtuelle avec son project Morpheus et un Nintendo qui prévoit d’utiliser sa technologie NFC.

Rien de vraiment surprenant, donc. Reste à savoir si les stigmates de ces 365 derniers jours ont étés effacés, les coups de bluff oubliés, et le score remis à zéro. En espérant voir une bataille acharnée de chaque coté, et deux trois surprises en fin de show.

Bref, réponse imminente.


Pour rappel :

Publicités

. This is about games #2.2

La seconde conférence à avoir eu lieu était celle d’Electronic Arts, à peine une heure trente après celle de Microsoft. Je dois dire que j’en attendais pas grand chose, vu que je suis généralement assez éloigné du type de jeux qu’ils proposent et que celle de l’an dernier ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable. Par contre, si j’ai dû encore une fois subir une demi-heure d’ennui pendant cette conférence, je dois reconnaître qu’il y avait quelques idées à surveiller.

BF4 titanfall2

Du coté des jeux plus si nouveaux que ça parce qu’ils ont déjà été présentés deux heures plus tôt, Battlefield 4 et Titanfall étaient évidemment de la fête avec quelques minutes de jeu, histoire de contenter tout le monde. Je vous renvois par conséquent à l’article précédent pour en apprendre plus. Ou pas. (Sinon il existe aussi des sites spécialisés).

star wars battlefront2

30 secondes de plaines enneigées plus tard .. TADAAA. Et fin.

Au pays des nouveautés qui ont étés annoncées sans être montrées, Star Wars Battlefront se pose là. Une trentaine de secondes pour connaitre un titre, aucune plate-forme d’annoncée et pas d’infos sur la date de sortie. On sait juste que le jeu tournera sous moteur Frosbite 3 – celui de Battlefield alors on peut espérer de la fracture rétinienne – et que selon la série il s’agira à priori de FPS. Bon, wait and see, hein.

final_2_watermarkedkyrie_eanbtr_still005_withwatermark

Le moment gênant de la conf’ aura été atteint lors de l’habituel déballage de jeux EA Sports. Au menu, rien de bien nouveau, rien de bien original. Du foot avec le traditionnel Fifa 14, messie dans la communauté des non-joueurs qui n’achète qu’un seul jeu par an et qui livetweet la ligue 1. Puis du Football américain avec Madden NFL, du basket avec la renaissance de NBA Live 14 et de quoi se mettre sur la tronche en toute légalité avec EA sports UFC. Après, je vous laisse voir si vous ça vous emballe ou pas..

mirrors_edge_e3_2013_screen_2

Avec un tel regard, je suis conquis.

La star de cette conférence est sans conteste Mirror’s Edge, le fameux jeu de parkour à la première personne, qui revient pour le plus grand bonheur de ses aficionados. Beaucoup diront que son retour se faisait attendre et c’est donc pour célébrer la next-gen qu’EA à décidé de contenter la fan-base du jeu. Un deuxième épisode était demandé mais ce sera sous forme de reboot qu’il nous reviendra. Reboot assez boosté puisque le trailer mettait clairement plus en avant les capacité de combat de Faith, l’héroïne, que ses talents de yamakasi. Espérons qu’EA n’ait pas massacré une licence au passage.

. Feel the power – part 1

Le plus grand salon dédié au jeux-vidéo se déroule en ce moment même à Los Angeles. Il s’agit bien entendu de l’Electronic Entertainment Expo, plus connu sous le nom d’E3. Réelle prise de pouls de l’industrie du jeu-vidéo, les conférences données par les constructeurs et les éditeurs sont attendues par tous.

Annonce de nouvelles licences, suites phares de séries déjà bien installées dans le paysage vidéo-ludique, teasers de jeux en préparation, phases de gameplay alléchantes, nouvelles fonctionnalités et présentations de nouvelles consoles. L’E3, c’est noël avant noël.

Faisons un retour sur les grandes annonces de ce salon.


La conférence de Microsoft sera la première à avoir eu lieu.

Entrée en matière plutôt intéressante pour les possesseurs d’Xbox 360, c’est HALO 4 qui sera mis en avant dès le début avec un gros trailer puis une phase de gameplay dans la jungle.

Puis c’est un titre non-attendu qui se dévoilera à nous, Splinter cell Blacklist, sixième opus de la licence. La phase de gameplay à la frontière Iran/Irak présentera des fonctionnalités vocales liés à Kinect .

Le très attendu Tomb Raider pointera le bout de son nez vers le milieu de la conférence avec une longue phase de gameplay où l’on peut voir notre belle Lara Croft lutter pour sa survie. Un DLC sortira en avant-première sur 360 avant d’être disponible sur tous les supports.

Finalement, la conférence prendra fin avec une longue phase de gameplay du prochain Call of Duty baptisé Black Ops 2 où l’on pourra voir la possibilité de faire des choix durant les missions.

Malgré quelques annonces intéressantes, Microsoft s’est plutôt étalé sur des fonctionnalités liées à Kinect et sur l’amélioration de leurs services. On attends l’année prochaine avec peut-être l’annonce d’une nouvelle console.


C’est ensuite Electronic Arts qui enchainera.

Malgré une conférence assez rythmé, je ne retiendrai que trois annonces.

La première concernant Dead Space 3, très attendu par les joueurs. On aura droit à une vidéo puis à une phase de gameplay du mode coopération. Voilà de quoi contenter les fans.

La seconde concerne la présentation de Medal of Honor Warfighter. Le jeu utilisant le moteur graphique de Battlefield 3 s’annonce comme un gros concurrent de la licence Call of Duty. Il s’est illustré lors d’une vidéo de gameplay très impressionnante !

Enfin la dernière grosse annonce concerne la licence Crysis qui accouche d’un troisième volet qui se veut comme un retour au source. L’action aura lieu dans un New-York enfermé dans un dôme et complètement envahit par la jungle. Le joueur pourra profiter d’une nouvelle arme : l’arc.

Et vous, qu’avez vous pensez de ces deux premières conférences ?