. This is about games #2.5

Absent pour faire le show à l’américaine mais bien présent sur le salon, Nintendo avait choisis de directement s’adresser aux joueurs via l’un de leurs fameux nintendo-direct. Les raisons d’un tel choix semblent nombreuses, et ont longuement été discutées par la presse. Raison ou tort ? Difficile de dire à l’avance. Lâches ou simplement plus concernés par les joueurs ? Encore une fois, pas facile à deviner. Néanmoins, la raison la plus probable – en dehors de la faiblesse actuelle de la Wii U – c’est qu’ils ont décidé de se mettre au second plan afin de laisser de la place pour l’affrontement entre Sony et Microsoft qui, de toute façon, ne leur en aurait pas laissé beaucoup. Peut-être se sont ils dit qu’en présentant les choses d’une autre façon ils gagneraient en visibilité.

Cela ne m’empêche pas de penser que c’était finalement une assez mauvaise idée de leur part puisque, si pas mal de personne se sentent obligés de regarder toutes les conférences en direct, beaucoup moins se sentent en revanche concernés par les interventions de Nintendo. Alors que globalement, les jeux montrés avaient tous l’air intéressants, voir obligatoirement à posséder.

Allez, il n’est pas exclu que le son de cloche soit différent l’an prochain, quand la génération sera lancée et que les jeux feront vraiment la différence.

super mario world 3d

Le retour de Toad et Peach en personnages jouables !

Super Mario 3D World est donc le Mario en 3D qui avait été teasé. Il ne sera donc pas question d’une révolution puisqu’il reprend le principe d’un certain Super Mario 3D land sorti sur 3DS en ajoutant toutefois un nouveau costume, celui du chat qui permet de grimper au mur et de griffer ses adversaires, mais aussi la possibilité de monter sur des espèces d’énormes Yoshi et d’utiliser des sortes de tuyau à air comprimé transparents. Notons de plus que s’il est entièrement faisable à plusieurs et pourvu d’une vue en 3D, les cartes resteront quand même assez linéaires avec un début et une fin, à l’inverse d’un Super Mario 64.

mk8

Y a du F-Zero qui est passé par là..

C’est maintenant une tradition chez Nintendo, chaque nouvelle console se doit d’avoir son Mario Kart et la Wii U n’y échappera. Sobrement intitulé Mario Kart 8 ( parce que à quoi bon se faire chier à leur donner des noms après tout, hein ?) il proposera un pot-pourri des éditions Wii et 3DS, le retour des motos et des karts volants, ainsi que deux ou trois gimmick comme un mode anti-gravité permettant de jouer la tête à l’envers et des portions de circuit sous l’eau. Mouais, j’admet, ça fait un peu léger pour l’instant. Pas prévu avant 2014, j’ose encore espérer l’ajout de quelques features intéressantes ou d’objets pouvant radicalement changer une partie.

DKtropicalfreeze

C’est pas au vieux singe qu’on apprend …

Après un magnifique retour de la licence sur Wii, Donkey Kong Tropical Freeze vient donc tenter de conquérir la nouvelle console de Nintendo. L’épisode précédent avait été acclamé par les joueurs pour sa difficulté et sa non-permissivité et qu’ils se rassurent, il en sera à priori de même pour celui là. En espérant que son seul défaut, lié au temps de latence des wiimotes, fut corrigé depuis. L’histoire, assez classique, verra l’île de DK se faire envahir par des Vikings et ce dernier réagir en conséquence. En prime, Dixie Kong sera aussi de la partie et vous permettra de voler au dessus des précipices en faisant l’hélicoptère avec sa bite coiffure.

soniclostworld

Le hérisson bleu tente un nouveau retour

C’est certainement une hérésie pour ceux qui ont connus la guerre Sega/Nintendo, Sonic Lost World sera bien une exclusivité Wii U. Ceci s’explique par le fait que Nintendo à mis son grain de sel dans le developpement du titre, ce qui garantira une certaine qualité finale. Ceux qui ont touchés aux derniers Sonic comprendront surement l’Intérêt que peux en tirer Sega qui nous a offert jusque là des titres assez médiocres. Enfin, une bonne partie du level design est apparemment emprunté à Mario Galaxy ce qui, aux dires de certains journalistes, donne quelque chose d’extrêmement cohérent et fun à jouer. A eux de jouer maintenant !

bayonetta2

« Ma sorcière bien aimée »

Bayonetta 2 sur Wii U est sans conteste LE jeu dont l’annonce a fait couler pas mal de larmes. Licence reconnue est appréciée des joueurs, elle compte bien sûr sur sa réputation pour être l’une des stars de la machine de Nintendo et pourrait même en faire vendre quelques une à contre-cœur. J’en veux pour preuve que l’une des questions les plus posée à son sujet était « alors, est ce qu’il faut acheter une Wii U ? ». Et la réponse, sans appel, était souvent « Oui ». Beat’em all bourré d’action, très exigeant et graphiquement très propre, il est certain qu’on fait face à un hit en puissance ! Sans parler de la nouvelle coiffure de Bayonetta qui a émue du monde.. Rendez-vous quelque part en 2014, donc.

Xeno

Oui oui, c’est bien de la Wii U.

Après avoir montré au monde entier que l’on pouvait faire d’excellents jeux sur Wii, Monolith studio revient avec ce qui semble être la suite spirituelle de Xenoblade Chronicles et cette fois ci sur la console HD de Nintendo. Pour le moment intitulé X, on en sait encore peu sur le titre. On a tout de même eu droit à une vidéo plutôt léchée qui laissait réveur quand aux capacités réelles de la Wii U quand elles sont correctement utilisés. Ajoutez y une direction artistique éblouissante et un gameplay très efficace, il ne manque alors plus grand chose. Enfin si, il manquait une chose : l’ajout de bons gros méchas que l’on pourrait controler. C’est chose faite avec X qui donnera la possibilité au héros de monter à bord d’énormes méchas, ponctuellement au cours de l’histoire. Il ne sera apparemment pas possible de les utiliser quand on veut, ni même d’explorer la carte avec, mais ça s’annonce déjà comme l’un des titres à surveiller de près. Et qui sait, peut-être que l’on n’a pas encore tout vu ?

SSBwiiU

Le meilleur des deux ( vingt-cinq ?) mondes.

Nintendo l’avait promis, Nintendo l’a fait : en 2014 il faudra aussi compter avec Super Smash Bros Wii U, la célèbre série permettant de se friter avec les héros emblématiques de la compagnie japonaise. A part la présence de nouveau personnages comme l’illustre Mega-man ou le moins connu Villager sorti tout droit d’Animal crossing, SSB reste droit dans ses bottes et n’a pas la prétention d’apporter quelque soit de révolutionnaire. Et après tout, tant que l’on peut toujours s’éclater entre potes devant sa Tv, j’en demande pas plus. En ce qui me concerne, c’est surement le titre qui me fera dépenser de l’argent pour une Wii U. Et quelque chose me dit que c’était là l’intention de Nintendo.

Publicités

. This is about games #2.4

Au sortir de sa conférence à l’Electronic Entertainment Expo Sony sort finalement vainqueur de la guerre des consoles next-gen, en ayant bien pris soin, au passage, d’écraser du pied son concurrent direct.
Pourtant, peu de monde aurait pu prédire un tel renversement de la situation quand, en février dernier, Sony avait livré une bien piètre prestation pour l’annonce officielle de sa quatrième Playstation. Autant d’armes que Microsoft aurait pu utiliser à son avantage mais qu’ils ont préférés se planter dans le ventre. Comme quoi, on n’apprend pas toujours des erreurs des autres.

Toujours est il que l’on a enfin pu admirer la timide console de Sony qui nous avait jusqu’à présent juste laissé entrevoir son pad. Hashtag le strip-tease des machines.
La première constatation qui m’a frappée était l’apparente uniformité de design entre les deux stars de l’E3, toutes deux noires et rectangulaires au premier abord. La seconde a été de constater que Sony avait néanmoins fais l’effort d’affiner les courbes de sa machine et de lui apporter deux trois lumières. Le tout, bien que relativement sobre, est placé assez finement pour lui donner ce coté console de jeu que la Xbox One a préféré renier au profit d’un modèle plus facile a caser dans son meuble Tv, dans le genre de votre box ou de votre magnéto. Un point pour le géant Japonais donc.

ps4

Côté line-up, la bataille était plus acharnée. Si la conférence de Sony était l’occasion d’approcher des jeux de grande qualité, force est de constater qu’il y avait finalement assez peu d’exclusivités ps4. En terme de catalogue, Microsoft semble donc plus avantagé. Mais la politique avancée par Sony est bien plus profitable aux joueurs que chez Microsoft. À priori pas de DRM, la possibilité de revendre ses jeux et un tarif agressif : 399€. Auraient ils appris de leurs erreurs ? Apparemment.

Avec pas loin de deux heures de conférence, le nombre de jeux présentés est plutôt conséquent. D’autant plus qu’il semble y avoir une certaine qualité générale. Je vais donc m’appliquer à parler des très gros titres ps4 qui n’avaient pas encore été vus mais n’oublions pas que la PS3 et la Vita existe toujours et qu’elles ont eu droit à leur petit moment de gloire sur scène. (bon, ok, vraiment rapide en ce qui concerne la Vita ..).

knack

[insérez ici une blague sur les saucisses cocktail]

Knack n’est évidemment pas le titre le plus attendu, mais il fut la première exclu PS4 à être dévoilée alors je me suis dit qu’il faudrait en dire deux mots. Il est clairement à destination d’un public plus casual, avec des personnages et un univers type dessin-animé. Le principe de base est un petit robot fait de particules/d’objets métalliques et qui grandira en en absorbant de plus en plus. N’oublions pas que c’est l’oeuvre des personnes à l’origine de grande séries comme Ratchet & Clank ou Jack & Dexter. Ça se suffit à soi-même, comme explications.

infamous

C’est moi ou y a carrément une référence à la torche humaine ?

InFamous : Second Son a peut-être eu l’air de se faire discret lors de cet E3, il n’en reste pas moins qu’il est actuellement l’exclusivité de Sony la plus aboutie ou, du moins, la plus avancée. Et franchement, dans un line-up de lancement, ça sent le bon plan. (Puis le perso à des pouvoirs liés au feu, alors forcément ..)

TheORDER

A l’image des personnages, l’histoire est un peu dans le flou.

A chaque conférence, son trailer énigmatique. Chez Sony il était pour The Order – 1886. On sait très peu de choses dessus mis à part qu’il prendra place dans une Angleterre Victorienne alternative où la révolution industrielle s’est passé un peu différemment de la notre, ceci justifiant par ailleurs l’ambiance Steam-punk. On sait qu’il sera question d’un survival-horror nous mettant dans la peau d’un chevalier, membre d’un ordre ancestral, et supposer sauver le monde d’un menace imminente. A peu de choses près. Accessoirement, on pourra tabasser du loup-garou et autres joyeusetés du genre. Je dois admettre que l’univers proposé a retenu mon attention, maintenant j’attend la suite.

the dark sorcerer

Le photo-réalisme est en fait assez troublant..

Sous couvert d’une promesse vidéo-ludique, on en aura finalement peu vu de The Dark Sorcerer. Point de jeu donc – ou alors j’ai rien compris à ce qu’on nous montrait – mais une démonstration assez bluffante des capacités techniques du moteur de Quantic Dream avec en prime de l’humour à la David Cage. Il serait dommage d’avoir raté ça alors cadeau. Et comme le dit un commentaire sur la vidéo « Ces gars possèdent la technologies la plus poussés.. et ils l’utilisent pour faire un sketch de 12 minutes. GÉNIES ».

thief

Un assassin’s Creed à la sauce Dishonored ? Non, mieux.

Déjà annoncé par Square Enix, Thief sera un reboot de la vieille série éponyme qui nous permet de contrôler un voleur et sortira en multi-support. Coté mécaniques de jeu on misera sur l’aspect infiltration et l’utilisation des zones d’ombre. A juste titre, chaque détail sera donc à prendre en compte. Par exemple, marcher sur un tapis ne fera pas le même bruit que marcher sur un parquet ce qui pourrait alerter les gardes dans un cas mais pas dans l’autre. Notons que les moins fins d’entre nous pourront toujours se défaire ponctuellement d’une mauvais situation grâce à deux trois bourres-pifs.
Maintenant il faut voir si les promesses avancées seront respectées.

ff15

Le retour de la licence la plus attendue.

Final Fantasy versus XIII, le running-gag de ces dernières années, a finalement évolué vers d’autres horizons pour prendre le nom de Final Fantasy XV. Entre nous c’est pas plus mal. Graphiquement ça se place dans le haut du panier, la patte graphique des Final Fantasy y étant surement pour quelque chose. La vidéo présentée a mis une claque a pas mal de monde en dévoilant du gameplay nerveux, des boss gigantesques et une certaine liberté d’action (dont un système de couverture). Connaissant la hype qu’il existe pour la série, il est certain que ce titre va faire parler de lui, en terme d’attente comme de ventes. Seul bémol, il n’y a toujours pas d’infos sur la date de sortie..

destiny

Quand technique et direction artistique se rencontrent.

Sony se sera longuement étendu sur Destiny pendant sa conférence, au point de nous livrer plusieurs longues minutes in-game. Au programme : des environnements extérieurs magnifiques, des environnement intérieurs très travaillés, une direction artistique fouillée et une maîtrise technique évidente. Ici, point de fantasy, de post-apo ou de steam-punk mais de la bonne vieille SF : des aliens et des robots à dérouiller. Le joueur évoluera dans un open world persistant et si l’on pourra faire le jeu en solo, on pourra aussi bien grouper avec des gens online. Sans changer de mode de jeu. Le qualificatif « MMO » n’a pas encore été lâché, mais ça ne trompe personne. Et c’est tant mieux.

. This is about games #2.2

La seconde conférence à avoir eu lieu était celle d’Electronic Arts, à peine une heure trente après celle de Microsoft. Je dois dire que j’en attendais pas grand chose, vu que je suis généralement assez éloigné du type de jeux qu’ils proposent et que celle de l’an dernier ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable. Par contre, si j’ai dû encore une fois subir une demi-heure d’ennui pendant cette conférence, je dois reconnaître qu’il y avait quelques idées à surveiller.

BF4 titanfall2

Du coté des jeux plus si nouveaux que ça parce qu’ils ont déjà été présentés deux heures plus tôt, Battlefield 4 et Titanfall étaient évidemment de la fête avec quelques minutes de jeu, histoire de contenter tout le monde. Je vous renvois par conséquent à l’article précédent pour en apprendre plus. Ou pas. (Sinon il existe aussi des sites spécialisés).

star wars battlefront2

30 secondes de plaines enneigées plus tard .. TADAAA. Et fin.

Au pays des nouveautés qui ont étés annoncées sans être montrées, Star Wars Battlefront se pose là. Une trentaine de secondes pour connaitre un titre, aucune plate-forme d’annoncée et pas d’infos sur la date de sortie. On sait juste que le jeu tournera sous moteur Frosbite 3 – celui de Battlefield alors on peut espérer de la fracture rétinienne – et que selon la série il s’agira à priori de FPS. Bon, wait and see, hein.

final_2_watermarkedkyrie_eanbtr_still005_withwatermark

Le moment gênant de la conf’ aura été atteint lors de l’habituel déballage de jeux EA Sports. Au menu, rien de bien nouveau, rien de bien original. Du foot avec le traditionnel Fifa 14, messie dans la communauté des non-joueurs qui n’achète qu’un seul jeu par an et qui livetweet la ligue 1. Puis du Football américain avec Madden NFL, du basket avec la renaissance de NBA Live 14 et de quoi se mettre sur la tronche en toute légalité avec EA sports UFC. Après, je vous laisse voir si vous ça vous emballe ou pas..

mirrors_edge_e3_2013_screen_2

Avec un tel regard, je suis conquis.

La star de cette conférence est sans conteste Mirror’s Edge, le fameux jeu de parkour à la première personne, qui revient pour le plus grand bonheur de ses aficionados. Beaucoup diront que son retour se faisait attendre et c’est donc pour célébrer la next-gen qu’EA à décidé de contenter la fan-base du jeu. Un deuxième épisode était demandé mais ce sera sous forme de reboot qu’il nous reviendra. Reboot assez boosté puisque le trailer mettait clairement plus en avant les capacité de combat de Faith, l’héroïne, que ses talents de yamakasi. Espérons qu’EA n’ait pas massacré une licence au passage.

. This is about games #2.1

Au sortir de la conférence de Microsoft, je me suis dit que même si ça n’avait pas été aussi ouf que ce que j’aurais pu espérer d’un lancement de console, finalement, ça avait été plutôt efficace. Les joueurs attendais du contenu et on peut dire qu’ils ont été servis. Une heure est demi d’annonces pour leur plus grand bonheur, avec ce qu’il fallait d’exclu pour faire pencher la balance chez les habitués de la marque et finalement peu de bullshit sur les détails et autres fonctionnalités de média center incorporés à la machine.

Alors, oui, objectivement, on peut dire que Microsoft a fait son boulot. D’après les tweets que j’ai vu passer sur le sujet, on peut même aller jusqu’à dire que le géant américain à fait là l’une de ses meilleurs présentations jusqu’à présent.

Oui, mais..

xbone

500€, sans la vaseline. Merci Microsoft..

..si leur speech n’a pas suffisamment marqué les esprits c’est bien parce qu’il y avait une ombre au tableau. Et cette ombre, c’est le Big Brother qui est gentillement livré avec la Xbox One. Et pour le même prix en plus. Ça va, ils sont sympas ! Ou alors est ce là les 100€ de différence avec la console de Sony ? Je trolle à peine.

Pourtant, ils avaient eu la bonne idée de cette E3 en terme de communication : tout miser sur le contenu. C’est pour ça qu’ils avaient pris le risque de se débarrasser en amont de toutes les formalités du type montrer le design de la console ou faire le catalogue des fonctionnalités liées à Kinect. Certes c’était ultra chiant et ultra pas intéréssant, au moins ça parlait suffisamment aux intéressés (aka les actionnaires et la presse généralisée) pour pouvoir se tourner pleinement vers les joueurs à l’E3.

En fait, le plus gênant c’est surtout que Microsoft à chié son lancement à cause d’un problème de communication. Balancer deux semaines avant des trucs comme « Ah au fait, si vous connectez pas votre Xbox à internet toutes les 24H vous pourrez plus jouer, lol. Et aussi Kinect vous surveillera en permanence et vous pourrez pas le désactiver, mdr. Puis pensez même plus à revendre vos jeux, xptdr. Mais sinon on vous aime, achetez nous ❤ « , j’appelle pas ça être un génie.

Du coup Microsoft avait un joli capital sympathie avant même de monter sur scène. Joli.

Heureusement la conférence était plutôt correcte et fut l’occasion d’entendre parler de certains trucs sympas/intriguants/àsurveiller.

halo

« Là, je le sens mal .. »

Bizarrement, quand je pense Xbox, je pense obligatoirement Halo. Même si on sait finalement peu de choses sur ce nouvel opus, mis à part que le titre semble indiquer un reboot de la série. Vous me direz, c’est pas le trailer sorti pour l’occasion qui nous a aidé à y voir plus clair. On y aperçoit seulement le Commander faire face à un robot géant qui sort du sol, visiblement au milieu d’un désert. Bon, faut croire que Microsoft pense que c’est suffisant pour les fans de la licence.

ryse son of rome

Toi aussi, finit un jeu en utilisant qu’un seul bouton !

Ryse : Son of Rome est l’un des jeux qui aura fait couler le plus d’encre numérique. Nouveauté prenant place pendant la période romaine, ils semble être très beau graphiquement mais incroyablement creux au niveau du gameplay. C’est simple, la vidéo qui nous a été offerte était juste un florilège de QTE (Quick Time Event). C’est con, parce qu’il y a l’air d’avoir de bonnes idées derrières (gestion des troupes, formation de bataillons, assaults et sièges d’une ville, etc.). Mais très franchement si le jeu consiste à appuyer sur X, Y ou B toutes les 20 secondes moi je dis « neeeeeext » !

titanfall

L’homme versus la machine ?

Titanfall est peut être ce qui m’aura le plus surpris lors de cette conférence. Mélange entre le genre FPS et un univers futuriste, le jeu permet apparemment de manier aussi facilement les fusils d’assaut que les gros méchas tout droits sortis de l’imaginaire collectif. Honnêtement, ça a l’air bien foutu et assez fun. Les mécaniques de jeu semblent en accord avec le reste, on pourra par exemple s’éjecter d’un robot sur le point d’exploser pour atterrir sur celui de l’ennemi ou bien se déplacer grâce à des sortes de jet-pack. Moi je dis pourquoi pas. Et bonne nouvelle, c’est pas une exclu Xbone. Ça sortira aussi sur Pc.

forzabattlefield

Qui dit nouvelle génération de console, dit forcément vitrine technologique – la nouvelle Xbox n’y coupe pas – mais si le bond en avant est cette fois moins évident que lors du passage en HD, on remarque quand même qu’elle gère bien mieux certaines choses, à commencer par les lumières. Je ne sais pas si ce seront de bons jeux, ou de fidèles représentants de leur licence mais ce dont on peut être sûr, c’est que Forza 5 et Battlefield 4 vont nous en mettre plein la rétine !

CG or not CG ? faites vos jeux.

CG or not CG ? faites vos jeux.

Et la palme du jeu chelou auquel on a rien compris revient à Quantum Break. Créé par les personnes à l’origine de Max Payne et Alan Wake, il s’agit d’un jeu d’action qui misera sur la narration, notamment grâce à un système cross-média avec une série télévisée. Difficile de dire si ce que l’on a vu tournait réellement sur Xbox mais ça claquait visuellement. Notons au passage que l’un des personnages semble pouvoir arrêter le temps. A voir si le gameplay en tire parti !