. Endless Awards 2013 #1

Le début de l’année, c’est généralement le moment où je me mets à faire des listes en tout genre et à compiler les souvenirs qui peuvent l’être. De sorte à ce qu’un jour je puisse les retrouver quelque part. En supposant qu’internet n’ait pas disparu entre-temps.

Du coup, j’ai décidé de faire une sorte de « cérémonie » tout le long de cette première semaine complète de l’année, en récompensant quelques films, séries, bouquins et jeux-vidéo. Vous pouvez donc découvrir un peu plus bas les trois films qui m’ont marqués pour leur qualité d’un point de vue objectif, mais aussi celui qui est et reste mon choix du cœur, ainsi que ma plus grosse déception de l’année. Trois catégories qui pourront être amenées à modification pour les autres awards. Ici, c’est comme à la maison, on fait ce qu’on veut.

Sur ce, bien entendu, vous êtes priés de commenter, réagir et me donner votre propre classement un peu plus bas dans les commentaires.

Podium de l’année :

gravity1st

Lorsque vient le moment de faire le bilan des films vus cette année, je ne peux objectivement pas nier que Gravity fut le film qui m’a le plus marqué.

D’abord, par un univers et une technique visuelle tout simplement fabuleux. Ensuite, par sa capacité à créer une histoire aussi profonde dans un décors aussi vide. Gravity, c’est le genre de film qui vous fait quitter votre siège mais qui, en retour, vous demande une implication totale. Le genre de choses devenues trop rares, qui se félicitent donc d’autant plus !
D’ailleurs ça se voit au ciné. Nul par ailleurs.

___________

cloudatlas2nd

Cloud Atlas, sorti vers le début de l’année, était peut être le film que j’attendais le plus cette année. Ayant calmé mon impatience par la lecture du bouquin, je m’attendais à être finalement un peu déçu du film. Résultat : pas du tout. Au contraire, je pense que c’était pas plus mal tellement sa trame, complexe, fut conservée.

C’est l’un des films les plus stimulants que j’ai eu à voir cette année, si ce n’est le plus stimulant. Le jeu d’acteur est à la hauteur du casting : fabuleux, la réalisation est juste impressionnante et les différentes époques s’enchaînent bien souvent de façon très intelligente. D’où une deuxième place bien méritée.

___________

ironman3rd

Ce nouvel opus des aventures du multi-milliardaire alcoolique et ultra-intelligent se passent après les événements qui sont narrés dans Avengers et il va sans dire qu’ils ont laissés quelques traces sur notre héros. L’occasion pour nous de rencontrer un Tony Stark livré à lui-même et sujet à une grosse crise d’identité. Enfin !

Car la raison qui me fait placer Iron man 3 à la troisième place, devant d’autres qui le méritaient tout autant, c’est pour l’exploitation de la psychologie du personnage. Ce pourquoi les héros de Marvel sonnent bien souvent plus « humains » que ceux de DC. Une première dans les films estampillés Marvel qui méritait donc d’être reconnue à sa juste valeur.

Choix du cœur :

pacificrimcoeur
Ah, Pacific Rim. Lui et moi, c’est avant tout une question d’affect. Alors, naturellement, quand vient le moment de faire parler son cœur, c’est lui qui décroche la première place.

Parce qu’objectivement, c’est pas très bon. Ou en tout cas, c’est assez moyen. Entre le jeu d’acteur en mousse et le scénario assez .. inexistant (?), on pourrait penser qu’il ne lui reste plus grand chose pour lui. Faux : Des. Putains. De. Robots.

Qui se foutent sur la tronche avec des PUTAINS DE DINOSAURES. Voilà, re-bienvenu en enfance. ❤

Déception de l’année :

manofsteeldeception

Prometheus en 2012, c’est vers Man of Steel que s’est dirigée ma guerre sainte cette année. Pour toutes les raisons qui me font aimer Iron man 3 :
un héros avec une réelle psychologie.

Les adaptations de Batman par Nolan ont montrés qu’il était acceptable de moderniser un héros pour le rendre plus accessible à un certain public. Cependant, je reste convaincu que l’on n’ait pas le droit de redéfinir un héros vieux de plusieurs dizaines d’années, d’autant plus si c’est pour le rendre creux et totalement opposé à ce qu’il est normalement. Voilà pourquoi, Man of Steel, c’est de la merde. Malheureusement, le joli papier cadeau tout autour a semble-t-il satisfait la majorité d’entre vous.

Publicités

Un avis ? une réaction ? Vas-y, lâche-toi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s