. Come back

Vous vous souvenez de la fois où je vous parlais du retour de Fall Out boy sur le devant de la scène ? A ce moment là ils venaient tout juste de dévoiler leur premier single et j’avais avoué être assez surpris, dans le mauvais sens du terme, du virage apparemment pris par le groupe.

Depuis, deux mois sont passés et nous sommes maintenant à quelques jours seulement de la sortie internationale de Save Rock and Roll, prévue vers le 15/16 avril. Mais ça c’était sans compter sur l’imprévisibilité du quatuor qui a fait ce que peu de leurs semblables osent faire, c’est à dire mettre à disposition l’intégralité de leur album sur une plateforme de streaming et ce une semaine avant sa sortie.

J’ai donc eu l’occasion d’écouter l’album toute cette semaine et je peux à présent vous faire part de mes impressions. Alors, mes appréhensions étaient elles justifiées ? La réponse se trouve un peu plus bas.

FOB rock and roll cover

Tout d’abord attardons nous sur cette pochette d’album qui réussit très bien à résumer l’album que voulait (et qu’à réussi à faire) Fall Out Boy : un album avec une double personnalité. Il suffit de regarder ces deux garçons que tout semble opposer pour comprendre que le quatuor américain à voulu faire de ce nouvel album la réunion de deux univers différents. D’ailleurs la playlist nous en dit tout autant. Quatre des onze titres sont issus de collaborations avec des artistes généralement assez éloignés de la scène rock.

Et on peut même pousser le vice plus loin : on voit apparaître 2 ChainZ dans leur premier single tandis que l’album se clôture sur un morceau enregistré avec Elton John. Pour placer deux gars comme eux sur un même album faut être un sacré génie. Ou taré, c’est selon.

Mais même sans s’être attardé sur ce genre de détails, une seule écoute aurait suffit à vous convaincre que la dualité est la thématique centrale de l’album. De ce coté là, le pari est réussi pour Fall Out Boy. Mais qu’en est-il réellement de ce mélange (d)étonnant et de cette inévitable confrontation de sonorités ? Bha oui, parce que c’est ce qui nous intéresse vraiment nous. Au fond, on s’en fout un peu du pseudo message philosophique que l’on essaie de nous faire passer. On veut juste un truc qui tienne la route nous.

Bon je vais pas faire durer le suspens plus longtemps, personnellement j’ai adoré. Sur les onze titres proposés il doit y en avoir seulement un ou deux que je trouves moins bons que le reste. Pourtant ils arrivent à nous faire voyager vers des contrées inexplorées qui, au passage, ne sont pas si déplaisantes. Je crois que c’est dû à cette petite étincelle pop qu’a toujours eu Fall Out Boy. Cette dernière servant de liant entre les différents univers. Mais ce n’est que mon avis.

Concrètement, même s’il est difficile de parler pour quelqu’un d’autre que sois, les fans peuvent se rassurer. On retrouve des morceaux typiquement FOB-esque, m’en confère Alone together, The phoenix ou Death valley qui devraient en ravir la plupart. Pour ce qui est de l’exotisme, il faudra se tourner vers l’excellent Young Volcanoes qui dégage une jolie joie de vivre sous couvert de percussions et de guitares acoustique. Enfin ceux qui cherchent quelque chose d’un peu plus envoûtant trouveront surement leur compte du coté de Save rock and Roll et Miss missing you. 

Comme quoi, le changement aussi, ça peut faire pas mal de bien.

Ah, et weekend oblige, voilà de quoi vous occuper un moment. Au moins jusqu’à lundi prochain en tout cas.

Publicités

Un avis ? une réaction ? Vas-y, lâche-toi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s